le vie ici, elle se déroule un peu plus lentement qu'ailleurs

C'est moi, Christiane de Zalewski
C'est moi, Christiane de Zalewski

Au mois d'août, et seulement alors, la ville de Mogador est pleine de monde. Surtout des touristes des régions chaudes du Maroc, des villes comme  Marrakech ou Casablanca, peuplent la médina et la plage. Ici, ils cherchent un peu de fraîcheur; car, pendant qu'à Marrakech, par exememple, les températures grimpent jusqu'à plus de 40 degrés, ici, à Mogador, le vent chasse la chaleur, aux montagnes de l'Atlas, qu'on peut voir d'ici, souvent, pendant des  journées claires. Cette petite ville atlantique, avec son île de Mogador, qui est un réfuge pour une certaine espèce de faucons, elle est normalement plutôt calme. La vie y a changé de vitesse. 

Ils sont liés à Mogador

Voilà des hommes et des femmes, que nous allons présenter sur les pages suivantes. Bien qu'ils soient différents en ce qu'ils travaillent, pour leur manière de vivre - ce qui leur est commun c'est qu'ils se sentent tous liés à Mogador.