Vue sur le nouveau cimetière juif
Vue sur le nouveau cimetière juif

2000 ans de présence juive en terre marocaine

Essaouira-Mogador était une ville juive, peut-être la ville la plus juive de tout le Maroc. Mais, par rapport à la longue période de temps de la présence juive dans les régions du Maghreb, ce n’est qu’une histoire assez courte. Les premiers juifs seraient déjà arrivés au temps de David et Salomon, d’après la tradition orale. En effet, à peu près 80 kilomètres au sud-est d’Essaouira il y a un village du nom “Ait Daoud”, ce qui signifie dans la langue berbère Tachelhit “les descendants de David”.

 

“The name of the site "Ait Daoud" is very revealing. It means "The descendants of David" and may explain the legend of the Jewish inhabitants there.

Judaism was practiced in the region before the arrival of Islam. Jews living in Morocco with Berber Jews are Iligh, this community lived in an area of language tashelhit, Souss.

Ibn Khaldun in the fourteenth century, said: "The Berbers are the children of Canaan, son of Ham, son of Noah."

Source: Darnna.net (External link)

 

Ce qui est sur: Les premiers juifs arrivaient à Mogador vers 1750, appelés par le sultan Mohammed Ben Abdellah. C’étaient des familles de riches commerçants de toutes les régions du pays qui devaient faire des affaires pour le sultan. Le port de Mogador, aujourd’hui un petit port de pêche, était à l’époque le port le plus important du Maroc, surnommé “port de Tombouctou", parce que c’était ici qu’arrivaient les caravanes du Mali.

Cependant, la plupart des juifs est parti. L'exode a commencé au début des années 1950, après la fondation de l'état d'Israel, et s'est poursuivi jusqu'à la fin des années 70. Aujourd'hui, seulement peu de juifs vivent encore à Essaouira, mais chaque année, surtout pour les grandes fêtes en automne, de nombreux visiteurs d'Israel et d'autres pays viennent au pays de leurs ancêtres, faire des pèlerinages et visiter les endroits chers à leurs familles.

Vue sur la mer du côté du viex cimetière juif