La mer, miracle éternel 


Christiane de Zalewski
Christiane de Zalewski

Vous  avez, évidemment, découvert ce site internet. J'éspère qu'il vous plaîse et vous donne envie de visiter Essaouira-Mogador. Soyez les bien-venues!  

Moi, j'habite ici depuis 2011.

Depuis ce temps, j'ai fait connaissance de tant de personnes, d'endroits, d'histoires et d'histoire, que j'ai la tête et le coeur bien remplis...

C'est ainsi qu'une vie en Allemagne pour moi, à l'instant, n'est point imaginable.  

J'habite près du vieux village El Ghazoua, dans la "ville nouvelle", à sept kilomètres de la mer. Mais, quand je prends  un des taxis collectifs, - "petits taxis" - pour aller en ville,  je mets à peu près deux minutes pour voir l'océan.  

D'ailleurs, pour les prix de transport par les petits taxis, c'est à rêver: on paye sept Dirham, ce ne sont même pas 70 Cent en Euro. 

 


La mer, pour moi, c'est chaque jour de nouveau un miracle.  Quand je voie la mer, j'ai une impression de la finalité de la terre. Et aussi de la finalité de notre vie sur terre.  Mais, il ne faut pas trop philosopher. Philosopher, cela veut dire souvent, être pessimiste parcequ'on réfléchit trop.  Réfléchir, cela ne suffit pas pour répondre à toutes les questions que la vie nous pose. Même les personnes les plus intelligentes, j'en suis sûre, ne savent pas soluer les problèmes de la vie en réfléchissant. 

C'est comme cela que moi, je préfère  être un peu fataliste, c'est à dire d'accepter en toute modestie le fait que nous ne pouvons pas savoir et diriger tout. 

Mais, cela ne veut pas dire qu'il faudrait rester passif. Moi, comme ancienne journaliste, j'aime me promener avec ma caméra et mon carnet pour collectionner de petits fragments "mogadoréens".  Voilà le résultat. Il changera toujours!

 


Si vous avons envie de m'envoyer une E-Mail, voilà l'adresse:

mail@essaouira-mogadormagie.org